LOVE IS ALL WE NEED…(Oui, même au travail) !
22 décembre 2017

LES 11 SAVOIRS-ETRE DU CREATIF (parce que 10 c’est tellement banal !)

(Tout, tout, tout, vous saurez tout sur…l’être créatif ! (Ne me remerciez pas)

Nous sommes tous des créatifs. Moi, vous et même votre expert-comptable ! (Mais si.
Promis.)
Sauf que nous avons une propension à nous mettre des freins, façon thermonucléaire.
Soit parce que notre entourage nous l’impose, soit et bien, parce que nous nous
l’imposons afin de nous adapter. Ce n’est effectivement pas QUE la faute des autres, il
ne faut pas pousser non plus !
Mais, finalement, je le répète : « Nous sommes tous des créatifs ». Le reste n’est qu’une
question de point de vue (oui, je sais, elle est facile, celle-là !).
Il suffit juste d’exprimer cette créativité car plus on la voit, plus on y croit et plus elle
augmente. Et vous voilà embringué dans le joyeux cercle vertueux de la réussite.
Et pour ceux qui ne se croient définitivement pas créatifs, voilà une liste des savoirs-être
du créatif.
1- Le créatif travaille quand bon lui semble et où il veut, pas forcément dans son
bureau. Peut-être, plus facilement sur le vôtre d’ailleurs…ou dans un café, un
train…voilà, voilà. Et pas, non plus, sur le même rythme de travail que les autres
(ce serait trop facile). Il a des pics de travail, n’a aucune notion du temps et
possède une endurance qui peut dépasser l’entendement…quand il est motivé.
2- Quand il y a une urgence, il faut savoir qu’il ne fait…rien. Pourquoi ? Parce que
c’est sa façon naturelle de penser. Il se met en pause. Il part du principe que
lorsqu’il y a urgence, il doit d’abord réfléchir à comment il va régler le problème.
Le créatif prend le temps, par recherche d’objectivité et de prise de recul. Je vous
rassure, c’est que non seulement, il trouve une idée originale mais en plus, il la
met rapidement en œuvre.
3- Le créatif aime beaucoup observer les gens autour de lui. C’est un contemplatif,
happé par tout ce qui se passe autour de lui et donne donc le sentiment qu’il est
ailleurs, et non à vous écouter. Et c’est toute la nuance entre le fait d’être attentif
ou celui d’être concentré. Et lui est capable de faire les 2 en même temps. C’est
énervant, hein ?

4- On part toujours du postulat que lorsqu’un obstacle survient sur un projet, il faut
le surmonter, le franchir. Alors, au risque de vous décevoir, quand un créatif , lui,
perçoit un obstacle, son premier réflexe est plutôt de le contourner. Et cela n’est
ni de la tricherie, ni de la fainéantise, juste sa manière la plus pertinente pour
répondre le plus justement. Le créatif, en plus, est optimiste. Il pense que soit ça
marche, soit ça marche quand même. Comme il connaît toutes ses ressources
intérieures pour contourner les obstacles et trouver des solutions, il sait se faire
confiance.

5- Il aime (ou pas), il le sent (ou pas). Il est à l’écoute de son intelligence
émotionnelle plutôt que du rationnel. Bref, il suit son intuition. Ce n’est donc pas
un être consensuel. Il peut dire qu’il n’aime pas et qui plus est, ne va pas étayer
par des faits réels mais plutôt par des intuitions, des émotions. Le créatif choisit
et s’investit uniquement sur des projets qui le font vibrer. Il est capable de se
jeter à corps perdu sur des projets qu’il va sentir et qu’il a envie de travailler. Et
son entourage de penser qu’il ne prend pas en compte toute l’entièreté de sa
tâche. Bon, c’est vrai, en gros, un créatif fait ce qui lui plait.

6- Un créatif échoue souvent et recommence tout le temps. Il montre une ténacité
dans la création qui peut sembler frénétique vu de l’extérieur. Comme disait
Nelson Mandela, « il ne perd pas, soit il gagne, soit il apprend ». Il sait prendre
des risques en ayant toute la lucidité nécessaire pour savoir qu’il peut échouer,
son plus gros risque étant de ne pas être d’accord avec les autres. Et le créatif
étant un être très joueur, pour lui, la prise de risque fait partie du concept de jeu.
Ce n’est donc pas grave ! CQFD.

7- Il pose beaucoup de question, parfois trop, parfois gênantes, naïves, décalées ou
insolentes, car il cherche toujours à comprendre ce qui l’entoure. Du coup, les
gens pensent qu’il ne comprend rien ou qu’il veut remettre en question. Oui, vous
l’avez compris, le créatif est un incompris. Un créatif sait dire qu’il ne sait pas. A
la question : « Avez-vous l’impression de devoir répondre quand on vous parle ? »
Un créatif répondra « Non ». Il écoute si c’est intéressant. Il n’a aucun besoin de
répondre.

8- Il est empathique, c’est-à-dire qu’il est capable de se mettre à la place des autres :
il entend, comprend et ressent. Il possède ce talent de s’oublier soi-même pour
comprendre une autre personne. Il peut être perçu comme le défenseur des
indéfendables, ou une girouette. Au choix.

9- Il pense en arborescence, c’est un peu compliqué de le suivre alors que finalement,
sortir des sentiers battus pour avoir un point de vue différent, c’est juste
enrichissant. D’une curiosité insatiable, le créatif est capable de s’intéresser à des
sujets totalement improbables.

10- Le créatif est courageux parce qu’il est entêté. Vous ne voyez pas le rapport ? Et
bien tout simplement parce qu’il est capable d’affirmer une chose, envers et
contre tout, sans que personne ne soit d’accord avec lui. Et de continuer sur sa
lancée. Souvent, on s’aperçoit qu’il avait raison, mais peut-être un peu trop tôt…

11- Il associe l’inassociable. Il a ce talent particulier de savoir créer et mixer les
choses qui sont complètement hors scope. Son don réside dans le fait de pouvoir
proposer des choses qui n’ont rien à voir avec la choucroute (façon de parler,
hein !).

Vous vous reconnaissez ? Un de vos collègues peut être ? Un de vos enfants ? et en plus,
ça vous inquiète ?
Surtout pas ! Voyez cela comme une chance. Et si vous vous sentez plus comme un agent
canalisateur que comme un génial créatif, bonne nouvelle ! Vous aussi, vous êtes utiles.

Vous rajoutez du raisonnable dans l’émotionnel et représentez l’équilibre dans la
frénésie de l’être créatif qui vous entoure.
Et si vous souhaitez en savoir plus, contactez-moi pour une conférence et des ateliers sur
le thème: Comment peut-on être un « créatif épanoui » en entreprise ?

Delphine Leteurtre Coloriste de Matière Grise

Interview & crédit texte Ampersand Storyteller